Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

07 août 2019 22 h 30 square Nelson Mandela lotissement les Rosiers

août 7

07 août 2019

22 h 30 square Nelson Mandela lotissement les Rosiers

Un film familial aussi enthousiasmant que lumineux sur l’amour et l’estime de soi.

Résumé : L’histoire de August Pullman, un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de cœur ou à son étroitesse d’esprit. L’aventure d’Auggie finira par unir les gens autour de lui.

 

« On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux », selon le renard du Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry. Si cet adage n’est qu’une jolie formule pour les uns, il a une importance capitale pour d’autres, comme le jeune Auggie, personnage principal du roman Wonder, transposé à l’écran par l’écrivain, scénariste, producteur et réalisateur américain Stephen Chbosky. Atteint d’une maladie cranio-faciale, dont les soins ont suscité dès sa naissance une série d’opérations, de traitements et autres contraintes médicales, ce jeune garçon de dix ans est sur le point de vivre une grande aventure : sa première rentrée scolaire. Écarté du cursus scolaire normal pendant des années en raison de sa maladie, Auggie, dont le visage porte encore les cicatrices des traitements, devra affronter le regard des autres, réussir sa rentrée tout en se faisant des amis, aidé par une famille qui a toujours été aux petits soins pour lui tout en ne cachant pas son inquiétude.
Entre une mère qui a mis sa carrière d’illustratrice de côté, un père d’une grande douceur qui préfère l’humour à la discipline et une sœur qui a bien été obligée de s’effacer pour laisser ses parents s’occuper de son petit frère malade, le récit est teinté d’humanité et de bienveillance, laissant le rire prendre la place le plus possible sur les larmes malgré une émotion palpable à chaque plan.

Détails

Date :
août 7